Alechinsky chez ma belle-mère

citation-alechinsky

images.jpg

J’ai toujours vu chez ma belle-mère, un tableau avec une signature illisible. De l’art moderne, c’est intriguant… Je n’ai toujours pas compris les motivations de l’artiste ni le sens de son inspiration mais le plaisir de la contemplation est né. C’est peut-être l’essentiel dans l’art, non ?

Ma belle-mère n’étant plus là pour me raconter l’histoire de ce tableau, c’est par un heureux hasard lors d’un repas entre amis que j’ai appris qu’il s’agissait du peintre et graveur Pierre Alechinsky, une figure de l’art moderne et un des fondateurs du mouvement CoBrA. Il est né le 19 octobre 1927 à Schaerbeek en Belgique. Son œuvre qui se situe entre expressionnisme et surréalisme est connue dans le monde entier.

Quelques-unes de ses œuvres. On aime ou on n’aime pas … Mais on ne reste pas indifférent.

alechinsky_215b.jpg

 

Pierre alechinsky lithographie Labyrinthe d'apparat 1973.jpg

alechinsky_192b.jpg

alechinsky_203b.jpg

Ne cherchez pas le tableau de ma belle-mère, il ne figure pas parmi ce choix.

C’est rare de remercier sa belle-mère mais quand l’occasion se présente, il ne faut pas hésiter.

A bientôt !

Rituel des trois thés dans le Hoggar (Algérie)

Au Sahara, le thé ou attaï est « une passion ». Il s’agit d’un moment convivial d’une grande valeur humaine, l’hospitalité.

hoggar_algerie_touareg.jpgTableau de Farid Benyaa, Touaregs du Hoggar (Algérie)

Il faut trois conditions pour faire du thé disent les Touaregs : le temps, les braises et les amis.

Chez les Touaregs, le rituel du thé repose sur la dégustation successive de trois verres venant d’une même théière.

Chaque verre prend un sens particulier et les trois réunis résument la vie humaine :

  • « Le premier verre est amer comme la vie »
  • « Le second est fort comme l’amour »
  • « Le dernier est doux comme la mort »

 162.jpg

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le thé touareg n’est pas parfumé à la menthe.Ce n’est donc pas le très répandu thé à la menthe.

A bientôt!

 

Pain au brocoli

Je ne suis pas fan de brocoli mais cette recette m’a réconciliée avec ce légume pourtant plein de vertus, nous dit-on partout en ce moment.

20170111_190245_resized.jpg

Voici une recette très facile à réaliser et le résultat n’est pas mal du tout.

Étaler la pâte feuilletée, la piquez avec une fourchette, disposer des tranches de saumon fumé au centre.

Dans un saladier mettre les petits bouquets de brocolis (cuit à l’eau et bien égoutté), ajouter deux cuillères à soupe de parmesan râpé, bien mélanger le tout. Disposer ce mélange sur les tranches de saumon et ajouter par-dessus quelques tranches de fromages selon votre goût.

Replier la pâte un côté sur l’autre en forme de pain et bien fermer les extrémités. Badigeonner de jaune d’œuf et parsemer quelques graines de sésame et de pavot.

20170112_185016_resized.jpg

Cuisson 20 minutes environ au four à 180 degrés.

20170111_190728_resized.jpg

Je n’ai mis ni sel ni poivre. Le fromage et le saumon sont, à mon avis, suffisamment salés pour en rajouter. Pour ce qui est du poivre, là aussi, c’est selon le goût de chacun.

Bon appétit !

 

Kaboul, c’est où?

852120675_25674_4061905176509792899.jpg

A Kaboul, ville symbole des monstruosités du monde moderne, est né le premier club mixte de cyclocross afghan. Ce club n’est pas clandestin mais licencié à la Fédération afghane de cyclisme.

Sur les 50 adolescents inscrits, 15 filles participent à cette activité.

15439873_1915672578660864_1300094232532977309_n_obs_7012017.jpg

Autrement dit des filles font du vélo avec des garçons. Comment ça ? C’est quand même le pays de la burqa, non ?

10672380_1708912229336901_5690241858950910474_n.jpg

Pour un pays aussi frileux sur les traditions, c’est une énorme victoire : « Mes parents sont fiers de moi » dit l’une d’elles.

Une femme à vélo mais quelle indécence !!! Je me souviens de mon grand-père m’interdisant de monter sur le vélo de mon frère. Je ne comprenais pas pourquoi. On me disait que c’est un jeu de garçon, c’est tout.

Pour les filles, il y a les trottinettes. J’en avais une, rouge, que j’aimais bien d’ailleurs.

Puis les choses ont changé. Ma jeune sœur a eu son propre vélo et c’est mon père qui le lui a offert.

Mais dans ce domaine, rien n’est jamais gagné d’avance ni de façon définitive.

Aujourd’hui, les femmes tentent de changer les choses, en Iran notamment où des manifestations ont eu lieu contre l’interdiction faite aux femmes de faire du vélo.

939383-iran-tourisme-islam.jpg

Pour un monde meilleur pour tous!

Les hommes tricotent … Et alors ?

 

teaser-hombres

Cela se passe à Santiago du Chili. Un collectif d’hommes passionnés de tricot, les « hombres tejedores » (les hommes qui tissent), décide de prendre place dans l’espace public pour s’adonner publiquement à son hobby. L’objectif est de lutter contre les clichés sexistes et de faire évoluer l’image de l’homme dans la société chilienne.

photo-tejedores.jpg

Le hobby se transforme en action politique de dimension internationale puisque des demandes de collaborations affluent des quatre coins du monde.

Les hommes ont toujours tricoté mais pour des raisons pratiques. Ce n’est donc pas une activité exclusivement féminine depuis fort longtemps. Mais, il faut reconnaître que les hommes ont cette capacité à transformer des tâches dites ménagères en véritables métiers d’hommes. Ils sont alors tailleurs, couturiers, cuisiniers, laveurs de vitre, lessiveurs de murs, etc. Des métiers, quoi ? Et non pas des services gratuits pour la maisonnée.

1773590.png

(sources : Facebook du collectif et Les Observateurs de France 24)

Les photos sont belles, ludiques et rigolotes. Quant à la lutte contre le sexisme… Ouais … Pourquoi pas ?

question.jpg

A bientôt !

 

Tajine de topinombours

20161216_125856_resized

Dans une cocotte, mettre 2 c à s d’huile d’olive, un oignon coupé finement, une gousse d’ail hachée, la viande coupée en petits morceaux (bœuf ou agneau).

Faire revenir le tout à feux moyen jusqu’à ce que l’oignon soit translucide

Ajouter les épices : ½ c à c de curcuma, ½ c à c de cannelle, ½ c à c de gingembre, sel et poivre. Bien remuer le tout. Mouiller avec ½ litre d’eau (l’eau doit couvrir à peine la viande, éviter d’en mettre trop quitte en a rajouter si besoin). Il faut savoir qu’un tajine est bon quand sa sauce est onctueuse. Laisser cuire à feu moyen.

20161216_125544_resized.jpg

A mi-cuisson de la viande ajouter les topinambours épluchés, lavés soigneusement et coupés en gros morceaux. Ajouter également une bonne poignée de pois chiches en boîte lavés et sans peau.

Lorsque la viande est cuite et les topinambours fondants, saupoudrer de coriandre hachée grossièrement. Laisser encore sur le feu deux à trois minutes, puis servir avec un filet de jus de citron ou sans jus de citron selon ce qu’on aime.

20161216_125856_resized.jpg